Concilier vie privée et vie professionnelle : c'est possible !

Afin de trouver le meilleur équilibre dans les différents aspects de votre vie, arrêtons-nous un instant sur quelques mesures qui pourraient vous aider au quotidien. 

 

Concilier, c’est organiser

Une bonne organisation de votre travail est essentielle. Et tout commence par la programmation d’horaires fixes et la distinction entre tâches professionnelles et privées.

Voici quelques trucs et astuces :

Evitez les tâches simultanées 

    • N'interrompez pas votre travail pour consulter vos e-mails dès que vous recevez une alerte, planifiez plutôt un ou plusieurs moments dans votre journée pour le faire.
    • Mettez votre smartphone privé en mode silencieux lorsque vous travaillez.

Ne vous précipitez pas dans l’action, pensez à lister et planifier pour éviter un stress trop important :

    • Mettez par écrit (sous format papier ou de préférence digital) la liste de tâches à effectuer en veillant bien à détailler chacune d’entre elles en différentes étapes.
    • Distinguez les tâches prioritaires (c’est-à-dire celles qui sont importantes, urgentes et qui doivent donc être traitées rapidement) de celles qui ne le sont pas.
    • Organisez ensuite ces tâches par tranches horaires précises pour la journée, et planifiez les tâches importantes mais non-urgentes à plus long terme.

Repensez votre espace de travail :

    • Un lieu calme. Dans le cas contraire, isolez-vous au moyen d’un casque audio par exemple.
    • Un lieu sans distraction, avec un bureau rangé et organisé. Si vous travaillez à la maison, disciplinez-vous et évitez de vous lancer dans des tâches d’ordre privé.
  • Accordez-vous des pauses précises et limitées, cela vous permettra d’être plus efficace et concentré par la suite.
  • Lorsque vous passez des moments en famille, mettez autant que possible votre travail de côté. Il est, par exemple, toujours possible de recontacter un client ou un collègue plus tard.
  • Faites fonctionner votre réseau, demandez de l’aide à vos proches. Par exemple, pensez au covoiturage avec les voisins pour les activités des enfants.

L’aide à un proche

Dans d’autres circonstances, ce sont vos proches qui auront besoin de vous. Si vous deviez interrompre temporairement votre activité indépendante pour vous occuper d'un proche, vous pourrez dans certaines conditions bénéficier de l'allocation d'aidant proche :

  • Un proche gravement malade ou en soins palliatifs :
    • votre partenaire
    • un parent ou allié jusqu'au deuxième degré ;
    • toute personne qui habite officiellement à votre adresse.
  • Votre enfant handicapé (de moins de 25 ans).

Vous trouverez ici davantage d'informations.

La maternité

Si vous êtes une maman travailleuse indépendante, aidante ou conjointe aidante, vous pouvez aussi compter sur différentes mesures.

  • L’allocation de naissance est la même que celle octroyée aux salariés et aux fonctionnaires. Retrouvez ici tous les détails.
  • Le repos de maternité est réparti en deux périodes :
    • Période de repos obligatoire: 1 semaine avant et 2 semaines après l'accouchement.
    • Période de repos facultative: 9 semaines à temps plein ou 18 semaines à mi-temps
    • La maman a droit à une allocation de maternité pendant la période de repos de maternité. Retrouvez ici tous les détails.
  • Le repos de maternité peut être prolongé si le nouveau-né doit être hospitalisé encore au moins une semaine après sa naissance.
  • La maman ne paie pas de cotisation sociale pour le trimestre qui suit le trimestre de l'accouchement.
  • La maman a droit à 105 titres-services gratuits. Retrouvez ici les conditions d’octroi.
  • Le travailleur indépendant qui accompagne son enfant atteint d’une maladie grave est dispensé de cotisations sociales. Il bénéficie en outre d'une mesure d'assimilation du trimestre de cotisations sociales qui suit le début de l'interruption de l'activité professionnelle.

Et la paternité ?

Malheureusement, il n’existe pas encore de congé de paternité pour les pères indépendants. Toutefois un projet est en cours au niveau de l’Union européenne, avec l’espoir d’une meilleure situation à l’avenir.

Vos travailleurs

Si vous avez des travailleurs, tenez aussi compte de leur propre besoin de trouver le bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il en va de leur productivité et de leur santé.
Ils seront en effet plus épanouis et auront moins de risque de tomber en burn-out.
Voici quelques mesures que vous pouvez proposer à vos travailleurs : les horaires flexibles, le télétravail, le travail à temps partiel, les garderies, etc.

J’espère que ces informations auront été utiles à votre réflexion sur la conciliation entre vie professionnelle et vie privée. Je vous souhaite de trouver ainsi le bon équilibre.

Sources :

www.famifed.be
http://www.rsvz.be/fr/conjoint-aidant
http://www.inasti.be/fr/faq/soins-prodigues-a-un-proche-ai-je-droit-a-lallocation-daidant-proche-et-comment-dois-je-la
http://www.inasti.be/fr/faq/repos-de-maternite-y-ai-je-droit-et-comment-en-faire-la-demande
http://www.inasti.be/fr/faq/allocation-de-maternite
http://www.inasti.be/fr/faq/titres-services-gratuits-pour-les-jeunes-meres-y-ai-je-droit-et-comment-en-faire-la-demande